Un Flo de bonnes choses

Fièvre des bredele – 2 : amandes et anis

On continue sur notre lancée ! Pourquoi je vous mets pas toutes les recettes dans un seul billet ? Parce que c’est ainsi que j’ai opéré, 2 sortes de bredele chaque soir ! Car en journée c’est difficile – soit au boulot soit avec les enfants. Cette méthode me permet de me faire plaisir et d’y arriver sans passer une nuit blanche.

LES bredele (pour moi), les indispensables, ceux qui sont forcément au menu, ce sont les Schwobebredle 🙂

Schwobebredle
Source : Les petits gâteaux d’Alsace – S.Roth

500 g de farine
250 g de beurre
250 g de sucre
250 g d’amandes moulues
2 oeufs
1 cuillère à café de cannelle
1 petit verre de kirsch
un peu de zeste de citron
1 jaune d’oeuf pour dorer

Mélanger le beurre légèrement ramolli, le sucre, les amandes moulues, les oeufs, la cannelle, le zeste de citron et le kirsch.
Travailler bien cette masse avec une cuillère en bois. Ajouter ensuite la farine et laisser reposer pendant 24 heures au frais.
Le lendemain, étaler la pâte en une abaisse de 5 mm d’épaisseur et découper diverses formes à l’emporte-pièce. Les ranger sur une plaque beurrée et les dorer au jaune d’oeuf mélangé à un peu d’eau ou de lait. Faire cuire à four moyen pendant 10 à 12 minutes.

Un autre incontournable pour moi, les petits gâteaux à l’anis. Je m’en étais fait toute une montagne et au final, si on suit bien les instructions, c’est facile ! Bon je pense que mon four était trop chaud, du coup la base de mes biscuits se sont un peu trop « épanouis », mais le reste y était ! Chapeau clair et surtout pas texture béton après cuisson. Bien craquants autout et moelleux à l’intérieur 🙂

Anis bredele
Source : Les petits gâteaux d’Alsace – S.Roth

250 g de sucre glace

225 g de farine
2 oeufs
1 cuillère à soupe d’anis
1 pointe de couteau de levure chimique (facultatif)

Battre les oeufs et le sucre pendant 10 minutes afin d’obtenir une masse mousseuse qui fait le ruban (le sucre doit être entièrement fondu). C’est très important de battre longuement.
Ajouter délicatement la farine, l’anis et la levure. Cette opération doit être rapide, car une pâte trop longuement pétrie donnera un mauvais résultat. La pâte ne doit pas être trop humide, mais plutôt sèche. Beurrer et fariner une plaque, dresser des petits tas à l’aide d’une poche à douille ronde. Laisser reposer au moins une nuit dans une pièce tempérée et sans courant d’air.
Avant d’enfourner, veiller à ce que les petits gâteaux soient bien secs sur le dessus et encore mous à l’intérieur. Faire cuire à four doux à 150°C pendant 12 à 15 minutes environ.

Des pains d’anis réussis devront présenter un petit socle doré et le dessus devra rester blanc.
Le séchage des pains d’anis est très important, sans séchage, pas de socle. Ce petit socle est le signe de réussite des « Anisbredle ».

4 commentaires

  1. Je vote aussi pour les Schowebredele! OBLIGATOIRE 🙂

  2. ce sont toujours les premiers bredelé que je fais !!! miammm

    biz

    manue 😉

  3. Flo

    @Ladymilonguera : faut se laisser tenter 😉

    @MissCrumble : on est d’accords 😉

    @Manueb : idem 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *