Un Flo de bonnes choses

Pétillant de rhubarbe

C’est au détour de mes visites sur le net et sur les blogs que je suis tombée sur cette recette – d’abord je me suis dit « génial une boisson à la rhubarbe ! » – après j’ai eu un peu peur du côté fermentation … mais après réflexion, de la fermentation j’en fais au moins une fois par semaine avec mon pain au levain ! Alors je me suis lancée … peu d’ingrédients, peu de travail pour un formidable résultat ! La recette originelle parle de limonade lacto-fermentée, mais je ne pourrais pas la qualifier ainsi, car qui dit sucre+fermentation = production d’alcool ! Comme un cidre je dirais 🙂 Un pétillant de rhubarbe, pas trop acide et aux fines bulles … un délice ! (mais donc attention à l’alcool, breuvage réservé aux adultes !) Je pense que je laisserai même fermenter un peu plus la prochaine fois pour obtenir davantage de bulles 🙂

petillantrhubarbe-0512

Pétillant de rhubarbe

pour 2 litres de boisson

  • 850 g de rhubarbe

  • 300 g de miel

  • Le liquide d’égouttage d’un yaourt de 125 g

Couper la rhubarbe (sans la peler sinon au revoir le joli rose qui teinte la boisson !) en petits morceaux et mettre le tout dans une casserole. Ajouter deux litres d’eau et amener à ébullition puis faire cuire une demie heure à couvert et à feu moyen. Les morceaux de rhubarbe doivent être cuits à coeur (chez moi ils étaient carrément en purée à la fin). Laisser complétement refroidir ainsi et à couvert (une nuit par exemple).

En parallèle faire filtrer l’eau d’un yaourt à l’aide d’une petite passoire recouverte d’un filtre à thé jetable découpé, le tout au dessus d’un bol et au réfrigérateur.

Le lendemain filtrer la casserole de rhubarbe au dessus d’un grand saladier avec un tamis assez fin, en plusieurs fois. Quand vous obtenez de la pulpe de rhubarbe assez compacte, recommencez jusqu’à épuisement du mélange (avec la pulpe cuite restante faites-en une tarte par exemple).

petillantrhubarbe-0518

Ajouter l’eau du yaourt au « sirop » de rhubarbe et le miel, bien mélanger, le miel doit être intégralement dissout. Goûtez le liquide, il devra vous paraître plus sucré que ce que vous aurez au final, car le sucre du miel sera en parti « absorbé » par la fermentation. (mangez le yaourt égoutté en labné !)

Couvrir d’un film alimentaire et laisser fermenter à température ambiante (fraîche pour moi, j’ai mis le tout à la cave). J’avais transféré le mélange dans des carafes j’ai donc pu voir l’évolution de la fermentation, je vous conseille donc de faire de même – au moins la première fois.

A partir de ce moment, gardez-vous surtout de re-mélanger le tout ! La « pulpe » de rhubarbe va se déposer au fond et le liquide plus clair rose au dessus. Un fin liseré blanc (les levures) vont se déposer au dessus de la pulpe de rhubarbe.

Laisser ainsi jusqu’à ce que la pulpe remonte d’elle-même, signe que la fermentation est active ! De fines bulles remonteront à la surface. J’ai obtenu ceci au bout de 4 jours, mais je pense que cela aurait été plus rapide à température ambiante plus chaude.

Filtrer à nouveau l’ensemble en ne mélangeant plus la pulpe dans le tamis pour éviter qu’elle passe au travers. Verser dans des bouteilles préalablement ébouillantées et fermer. Puis garder au réfrigérateur (à température ambiante la fermentation continuerai!).

Vous obtiendrez une boisson finement pétillante, à la saveur de rhubarbe mais sans son acidité. Un délice, et donc légèrement alcoolisé attention 😉 Vous aurez sans doute encore du dépôt, mais c’est normal 🙂

petillantrhubarbe-0530

17 commentaires

  1. Trop beau et certainement trop bon aussi ! Décidément – la rhubarbe est à la une en ce moment !

  2. Je connaissais le bon vin de framboise et de groseille pour avoir habité en lorraine mais pas le pétillant de rhubarbe

  3. Eléonore

    Merci pour cette jolie recette.
    En passant, où avez-vous trouvé ces verres?!
    Merci beaucoup!

    1. Flo

      Merci à toi ! J’ai trouvé ce verre à un vide-grenier récemment 😉

  4. Aline

    Bonjour,

    J’ai une petite question concernant l’eau de yaourt. S’agit-il d’un simple yaourt qu’on passe au travers d’un filtre de thé (ou café je suppose) ? N’utilisant pas de filtres, auriez-vous d’autres idées pour le remplacer ?

    Merci !

    1. Flo

      Bonjour Aline ! Oui il s’agit d’un yaourt standard tout simple. Un filtre à café ira aussi, ou une étamine à confiture, ou même de la gaze tissée (celle de pharmacie) 😉

  5. une bien jolie idée, bisous

  6. Intrigante ta recette, le résultat doit être delicieux. Bonne journée

  7. Sonia

    Cela semble si simple, et si bon!! ;)Merci.

  8. Sympa cette boisson et surtout surprenante

  9. Moi, j’avais flashé sur cette recette : bledormant.canalblog.com/archives/2010/07/03/18455974.html En lisant la tienne, je me dis que j’essaierais bien un kéfir de rhubarbe sur le même principe : là, on aura vraiment une lacto-fermentation puisque les rgains de kéfir se nourrissent de sucre.
    Cela fait un moment que je ne suis pas passée par ici et que je n’ai pas pris de tes nouvelles. J’espère que tout va bien !
    Bises !

    1. Flo

      Bonne idée avec du kéfir ! Faudrait que j’essaye une fois, jamais tenté le kéfir maison. Merci pour ton message, tout va bien chez nous, j’espère que chez toi aussi ! bises

  10. Stéphanie

    Très intéressant 🙂 d’après vous ca peut se garder longtemps ?

    1. Flo

      Je dirais quelques jours (4 jours maximum) bien au frais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *