Un Flo de bonnes choses

Lait d’avoine

A la maison peu à peu le lait animal se fait rare, au profit du lait végétal – surtout pour ce qui est préparation et chocolat du matin ! Alors c’est vrai que quand plusieurs sont consommateurs de lait végétal les briques du commerce filent à toute allure !

Pour économiser – pour changer – pour éviter le suremballage (à vous de choisir !) j’ai décidé de me lancer à nouveau dans le lait végétal ! J’avais déjà testé le lait d’amandes (très bon) mais je voulais tester de faire un lait maison d’avoine car nous l’aimons beaucoup.

Je me suis tournée vers les deux méthodes proposées par Clothilde, j’ai testé les deux pour en connaître les différences ! J’ai mis moins de liquide que dans la version crue, car j’aime les laits « onctueux » 😉 J’ai aussi simplifié les étapes, car je suis équipée d’un sac à lait, bien pratique ! Si vous ne souhaitez pas vous équiper de ce sac, passez le lait à travers une étamine à confiture (une mousseline) mais ce sera plus sport 😉

Je complèterais cet article par la suite, quand j’aurais également testé la version de lait d’avoine à base de flocons.
Si vous avez une recette testée et approuvée à base de flocons, je suis preneuse 😉

Lait d’avoine « cru »

pour 1 litre de « lait »

  • 50 g d’avoine décortiqué (gruau)

  • Une pincée de sel

  • 1 cuillère à café de miel, sirop d’agave, sirop d’érable (au choix)

  • entre 500 ml et 750 ml d’eau claire (voir 1 L comme Clothilde)

La veille verser l’avoine dans un bol et recouvrir d’eau, laisser tremper ainsi à couvert toute la nuit (ou même un peu plus, tout dépend de votre emploi du temps !)

Le lendemain filtrer le tout et jeter l’eau de trempage. Bien rincer l’avoine et le déposer dans votre blender,  ajoutez le sel, le produit sucrant choisi (ça adoucit quand même la boisson, sans la sucrer pour autant), puis verser entre 500 et 750 ml d’eau claire fraîche. De la quantité d’eau dépendra l’onctuosité recherchée.

Mixer longuement, entre 3 et 4 minutes, à pleine vitesse.

Disposer le sac à lait dans une cruche, et verser le contenu du blender dans le sac, puis laisser couler le liquide tout en pressant sur la pulpe. Bien presser pour extraire le maximum de lait !

Verser dans une bouteille et mettre au frais. Secouer avant utilisation.

Verdict : un lait très facile à faire, très polyvalent en usage (à chaud, à froid) mais qui en consommation brute est délicate, car il est légèrement amer (donc pour les petits, ça ne passera pas vraiment !).

Lait d’avoine « cuit »

pour 1 litre de « lait »

  • 50 g d’avoine décortiqué (gruau)

  • Une pincée de sel

  • 1 cuillère à café de miel, sirop d’agave, sirop d’érable (au choix)

La veille verser l’avoine dans un bol et recouvrir d’eau, laisser tremper ainsi à couvert toute la nuit.

Le lendemain filtrer le tout et jeter l’eau de trempage. Bien rincer l’avoine et le déposer dans une casserole avec 250ml d’eau. Cuire au moins 40 mn à couvert (voir 50) jusqu’à ce que l’avoine soit bien cuit. Il ne restera quasiment plus d’eau.

Laisser refroidir complètement.

Déposer l’avoine cuite dans votre blender, ajouter le sel et le produit sucrant choisi, puis 750 ml d’eau fraîche. Mixer longuement –  plusieurs minutes (3 à 4).

Disposer le sac à lait dans une cruche, et verser le contenu du blender dans le sac, puis laisser couler le liquide tout en pressant sur la pulpe. Bien presser pour extraire le maximum de lait ! Verser dans une bouteille et garder au frais.

Verdict : un lait qui sent fortement l’avoine type porridge, beaucoup plus onctueux que le cru. Nous n’avons pas apprécié le boire tel que, par contre il est juste magique dans les préparations, il rend tout très moelleux, et remplacera idéalement le lait animal entier par exemple !

Que faire avec l’okara (la pulpe restante ?)

Ajoutez cette pulpe à votre pâte à pain, votre pâte à tarte, dans des muffins, des cookies …

Un commentaire

  1. Pas à base de flocons, mais à base de graines de sésame, j’avais trouvé ça pas mal du tout à l’époque : http://calialavanille.canalblog.com/archives/2012/03/03/23302501.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *