Un Flo de bonnes choses

Far breton aux pruneaux

Rien de plus classique que le far breton, et surtout, le célèbre far aux pruneaux ! Et pourtant quel plaisir de déguster une part de far juste tiède généreusement garni de pruneaux moelleux. Alors choisissez vos ingrédients avec soins, le dessert n’en sera que meilleur 😉 J’ai piqué la recette à Edda, et je peux vous dire qu’elle est merveilleuse, j’ai de mon côté augmenté la quantité de pruneaux car j’aime les fars riches en fruits. Comme j’ai opté pour la version « adultes » du far en infusant les pruneaux dans un mélange de rhum vanillé et d’eau, j’ai gardé un peu de pâte (1/4 environ) et j’y ai ajouté des morceaux de pomme, pour un far spécial petits ET grands.

farbreton

Far breton aux pruneaux

  • 680 g de lait frais entier

  • 4 oeufs entiers (240 g)

  • 150 g de farine tamisée + un peu pour enrober les pruneaux

  • 150 g de sucre semoule

  • 300 g de pruneaux dénoyautés

  • une gousse de vanille 

  • rhum, sel, beurre

far breton

Tremper les pruneaux dans un mélange de rhum et d’eau (dans un bol disposer les pruneaux, verser 2 à 3 cuillères à soupe de rhum et compléter à hauteur avec de l’eau chaud) pendant une demie journée, voir une nuit entière. Les éponger rapidement et enrober très légèrement de farine pour éviter qu’ils ne tombent tous au fond du moule.

Préchauffer le four à 200°C. Beurrer soigneusement un moule à génoise ou à manqué de 22-24 cm de diamètre (j’ai pris un plat à gratin en fonte).

Fouetter le sucre avec les oeufs, une belle pincée de sel puis ajouter la farine en faisant attention à ne pas former de grumeaux. Chauffer le lait à frémissement avec la pulpe de la gousse de vanille puis le verser en deux ou trois fois sur le mélange précédant tout en fouettant pour obtenir une crème homogène.
En verser la moitié dans la moule, parsemer de pruneaux puis verser le le reste de crème. Cuire pendant 10 minutes puis baisser la température à 170°C et cuire 40 à 50 minutes environ. La far doit gonfler (il se dégonflera), se colorer et devenir tremblotant à coeur. Laisser tiédir dans le moule avant de le couper. Servir tiède ou à température ambiante.
Il se conservera bien deux jours au frais.

far pommes

12 commentaires

  1. Lou

    Il est riche en pruneaux comme je les aime…malheureusement, à la maison, c’est moitié de far sans pruneaux car certains les boudent !
    Au ptit dej ou au goûter, on adore …..

  2. Sonia

    Bonne idée, ça fait bien longtemps que je n’en ai pas fait!!

  3. J’adore ce dessert ! Je vais en bretagne tout les ans et entre le far et le kouig aman je me fais plaisir !!

  4. Je suis vraiment fan des fars aux pruneaux, en bonne bretonne que je suis ! Je fais tremper les pruneaux toute une nuit dans le rhum également. Quel régal !

  5. Rien ne vaut un far breton en automne ! 🙂

    Madame Maurice
    http://mmemaurice.blogspot.fr

  6. Maria

    Chouette recette que je vais m’empresser de faire dès la semaine prochaine quand les petits-enfants arrivent …! Ils sont gourmands et vont aimer (comme d’habitude) ☺️
    Merci à vous !

  7. J’aime beaucoup le far aux pruneaux, mais je n’en ai encore jamais fait. Je testerais ta recette pour une première !

    belle journée

  8. Miam, à la maison je fais souvent du far aux pruneaux. Je suis Bretonne et en hiver j’en fais tous les dimanches soirs. On le déguste encore tiède, je trouve que c’est meilleur !

  9. il est très beau et bien garni ! J’aime beaucoup ça et je m’en servirais volontiers une part !

  10. J’y ai pensé cet après – midi, et tu l’as fait. Il a l’air délicieusement bon. C’est vrai que c’est simple, mais très très efficace et redoutablement bon ! J’avoue que le rhum je le mets dans l’appareil à far.

  11. j’en ai jamais fait ! et je crois que je vais me laisser tenter par ta recette :

  12. Volontiers, j’en prends une part (ou deux)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *