Un Flo de bonnes choses

{Bredele} Dômes du couvent

Avant tout … BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018 ! J’ai un peu beaucoup de retard dans mes publications car, avec les fêtes, c’est le retour du rhume qui s’est invité à l’improviste, j’avais donc très peu d’énergie après les agapes (y a des priorités que voulez-vous 😉 )

Voici une autre de mes nouveautés de cette année, que je suis allée piocher chez Murielle (elle aussi très #bredeleaddict pendant les fêtes !), et je dois dire qu’ils sont tout simplement merveilleux ! Délicieusement sablés, avec leur petite touche chocolatée et leur format (assez) raisonnable … ils sont une tentation à l’état pur 🙂

Si vous voulez une belle quantité de ces bredele : doublez les quantités surtout !

 

Dômes du couvent

pour une trentaine de pièces
source

Pour la pâte

  • 140 g de farine

  • 100 g de beurre à température ambiante

  • 30 g de sucre

  • 1 pincée de vanille en poudre

  • 1 pincée de sel

  • 50 g de chocolat noir

  • 80 g d’amandes en poudre

  • 1 cuillère à café d’eau-de-vie (de votre choix)

Pour le glaçage blanc :

  • 50 g de sucre glace

  • 1/2 cuillère à café d’eau-de-vie (ou de jus de citron)

Pour le glaçage noir :

  • 50 g de chocolat noir

  • 1/2 noisette de beurre (25 g environ)

Dans un saladier, sabler la farine et le beurre.

Ajouter le sucre, la vanille et mélanger.

Râper le chocolat et ajouter à la pâte avec la poudre d’amandes.

Mettre une cuillère à café d’alcool et rouler la pâte en boule.

Filmer et mettre au réfrigérateur pendant 1 heure (minimum – voir la veille ! il suffira de sortir la pâte une bonne heure avant confection).

Prélever des morceaux de pâte (une grosse noisette par pièce) et façonner en dômes à l’aide de vos doigts.

Disposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Cuire entre 10 et 15 minutes à 180°, les dômes doivent être très légèrement dorés.

Laisser refroidir sur une grille et préparer les glaçages. Tremper la pointe des biscuits puis reposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser durcir et conserver dans une boîte en métal.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un commentaire

  1. non seulement ils sont beaux, mais j’imagine qu’ils doivent être trop bons, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *