Un Flo de bonnes choses

Blinis au levain et Tarama maison

blinistarama-0165

Le « vrai » tarama, on en mange à vrai dire rarement, voir jamais ! On se dit qu’il est trop compliqué d’en faire ou que de trouver des oeufs de cabillaud fumés c’est impossible. Mais maintenant de plus en plus d’épiceries, que ce soit en ligne ou pas en proposent. Ensuite c’est vraiment très simple d’en faire, et qu’elle différence en bouche, c’est simple vous ne pourrez plus en acheter du « pas vraiment vrai » tout fait 😉

blinistarama-0148

Et qui dit tarama dit blinis ! Comme la recette d’origine est une pâte levée à base de levure, je me suis dit qu’en faire avec du levain serait tout à fait faisable. Non seulement ça fonctionne mais ça donne une légèreté supplémentaire à l’ensemble, et vous aurez ce petit goût en plus 😉 La pâte est ultra mousseuse, on a l’impression de manger des petits nuages remplis de bulles, et je suis sûre que le levain y est pour beaucoup !

blinis-0158

Blinis au levain

Inspiration Paris dans ma cuisine

pour une belle centaine de mini blinis (diamètre 5 cm)

  • 320 gr de farine

  • 75 g de levain (rafraîchi la veille, puis mis à bulles 12h à température ambiante)

  • 500 ml de lait

  • 3 oeufs

  • 5 g de levure de boulanger fraiche

  • 100 gr de crème fraiche

  • 20 gr de beurre fondu

  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre

  • 1 cuillère  à café de sel

Délayez la levure dans 250 ml de lait tiède (soit la moitié de la recette). Y ajouter le levain et la farine. Bien mélanger.

Couvrir et laisser lever 2 à 3 heures à température ambiante. Puis mettre au frais pour la nuit au frigo.

Le lendemain sortir le bol du réfrigérateur et laissez le revenir à température ambiante pendant une heure.Faites tiédir les 250 ml de lait restant et ajoutez les à la pate qui aura bien gonflée, mélangez bien avec un fouet si besoin est.

Séparez les blanc des jaunes (montez les blancs en neige), pendant ce temps là mélangez les jaunes à la pate, ajoutez y
également le sel, le sucre, le beurre fondu et la crème, mélangez bien.
Ajoutez y enfin les blancs en neige et incorporez en soulevant la pâte à l’aide d’une spatule.

Couvrir et laissez de nouveau reposez 30 minutes

Faites chauffer votre poêle à crêpe sur feux moyen, beurrez la et y verser l’équivalent d’une cuillère à soupe = 1 blinis.

Laissez bien dorer sur une face avant de la retourner (cela prend un petit peu de temps, mais il faut -laissez le temps au
blinis d’être cuit à cœur)

Dégustez immédiatement, congelez les ou conservez les dans un papier aluminium avant de les faire réchauffer.

tarama-0156

Tarama maison

Source

pour un grand bol

  • 150 g d’oeufs de cabillauds fumés

  • 25 g de pain de mie sans la croûte

  • 1/2 citron

  • 20 cl d’huile végétale neutre

  • 5 cl de lait

Tremper le pain dans le lait.

Retirez délicatement la fine pellicule qui recouvre les œufs.

Dans un récipient, écrasez les œufs de cabillaud à la fourchette. Ajoutez le pain préalablement essoré et le jus de citron. Ecrasez bien le pain de façon à ce qu’il ne forme pas de grumeaux.

Au fouet électrique, mélangez la préparation en y incorporant petit à petit l’huile comme pour monter une mayonnaise. Fouettez jusqu’à obtenir une consistance épaisse et crémeuse.

Goûtez, rectifiez l’assaisonnement si besoin.

Servez avec des blinis. Vous pouvez agrémenter le tarama en y ajoutant des œufs de truite et de l’aneth ciselé.

blinistarama-0147 mnt

4 commentaires

  1. Voilà qui n’a pas du faire long feu !

  2. Très appétissant, surtout quand c’est fait maison !!

  3. Juste un petit commentaire si je peux me permettre..
    En premier lieu, bravo pour vous photos !!

    Pour revenir à la recette, le tarama ou taramosalata est un plat que l’on retrouve en Grèce, Turquie et parfois au Liban.
    Etant d’origine grecque, je vais vous donner une des deux façons principales façons de le préparer en Grèce.
    (cela se fait soit avec de la mie de pain soit avec de la pomme de terre).

    Avec la mie de pain, il faut utiliser des œufs de cabillauds non fumés.

    En fonction des œufs choisis, le tarama est blanc ou rose.
    En Grèce le tarama se fait soit avec œufs de mulets (tarama rose), soit avec des œufs de cabillauds (tarama blanc).
    Le tarama que l’on trouve en France en grande surface est fait à partir d’œufs de cabillauds moins chers et disponibles en plus grande quantité pour les industriels..
    il est de couleur rose par l’ajout d’un colorant (E120). Le fait de les fumer accentue la couleur et le goût, permettant d’utiliser moins d’œufs et plus d’adjuvants moins chers.

    Vous pouvez acheter les œufs en épicerie grecque, libanaise, arménienne. En général on trouve les œufs naturels (blancs) ou colorés (colorant), et parfois les œufs de cabillaud.
    Pour l’huile, utiliser exclusivement une huile d’olive..

    Nous n’utilisons traditionnellement pas de lait pour faire tremper le pain mais de l’eau. Le lait n’apportant rien du tout au plat.

    Une fois essoré, la mie de pain servira à faire prendre et monter l’huile au fouet comme pour une mayonnaise.
    Enfin en plus du citron (attention de ne pas trop en mettre), en Grèce on met un petit peu d’oignon haché. Possible également de mettre une pointe d’ail..

    Pour l’accompagnement, je vous conseille de laisser tomber les blinis.. Les blinis sont de petites crêpes russes et personne en Grèce ou en Turquie ne mange de tarama avec des blinis..
    C’est le marketing et la grande distribution qui par le placement de produits en rayon nous font croire cela.. Depuis tous les blogs culinaires reprennent sans se poser de questions.
    Le tarama se mange en entrée (meze) avec du pain traditionnel ou du pain pita..
    Il est également utilisé comme le Tzatziki en sauce froide pour accompagner les slouvakis (brochettes de viandes).

    1. Flo

      Merci pour votre message et vos précisions. C’est très intéressant ! Pour en revenir à mes recettes, je n’ai jamais annoncé que je donnais la recette traditionnelle, mais plutôt une recette que les gens pourront facilement réaliser et éviter d’acheter celui du commerce. Idem pour les blinis, c’est une façon de manger qui me plaît même si elle n’est pas traditionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *