Un Flo de bonnes choses

Beignets au levain, fourrés à la confiture

beignet levain

Mardi gras approche – dans une semaine environ (le 17), et qui dit mardi gras dit beignets !!!

Mais comme il s’agit de pâte levée … j’ai encore une fois demandé à Germain de s’immiscer dans la recette ! Un bon goût de levain dans des beignets moelleux fourrés à la confiture … je vous garantis que même les plus récalcitrants se laisseront tenter.

et quel bonheur de mordre à pleines dents dans un beignet, c’est sans doute l’un des meilleurs souvenirs d’enfance (ou tout court!).

Je vous livre ici la recette avec de la confiture avant cuisson, mais si certains préfèrent les fourrer après à l’aide d’une seringue à pâtisserie c’est possible aussi ! (attention à utiliser une confiture sans morceaux)

beignets au levain

Beignets au levain, fourrés à la confiture

pour une quinzaine de petits beignets

  • 300 g de farine T55

  • 100 g de levain mûr (prêt à l’emploi)

  • 5 g de levure fraîche

  • 2 cuillères à soupe de sucre

  • 6 g de sel

  • 5 cl de lait tiède

  • 2 oeufs

  • 70 g de beurre doux à température ambiante

  • La ou les confitures de votre choix

  • Sucre et cannelle pour saupoudrer

  • 2 litres d’huile pour friture

Préparer votre pâte : dans la cuve de votre robot mélanger la farine, le levain, le lait, les oeufs, la levure, le sel et le sucre. Quand la farine commence à disparaître intégrer le beurre morceaux par morceaux. Pétrir 10 minutes jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Déposer dans un saladier, couvrir et laisser doubler de volume (compter deux heures).

Dégazer la pâte et l’aplatir au rouleau à patisserie, sur une épaisseur de 5 mm. A l’aide d’un verre retourné (8 cm de diamètre pour le mien) découper des ronds, et continuer jusqu’à épuisement de la pâte.

Déposer au centre de la moitié des ronds une cuillère à café rase de confiture. Humidifier les bords de ce rond puis en déposer un autre sur le dessus et souder avec l’index, en appuyant dessus. Retourner et déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Continuer ainsi jusqu’à faire tous les ronds de pâte.

Laisser les beignets gonfler une heure, recouverts d’un linge.

Chauffer votre huile à friture. A température (y plonger un morceau de pain, si cela crépite autour l’huile est assez chaude) plonger les beignets (un ou deux à la fois) et les retourner régulièrement, jusqu’à coloration brun foncé (les beignets fourrés nécessitent de la cuisson, compter au moins 3 minutes par beignet). Les égoutter sur du papier absorbant, puis les rouler dans du sucre avec un peu de cannelle moulue.

Conseils : préférez des beignets de petite taille, j’ai voulu essayer des « grands modèles » du coup ils manquaient de cuisson car trop épais. N’étalez pas non plus la pâte trop épaisse, sinon pareil côté cuisson ils ne seront pas assez cuits.

Pour des beignets fourrés après cuisson, vous pourrez étaler la pâte sur une épaisseur d’1 cm.

beignetslevain

14 commentaires

  1. Eva

    J’en fais chaque année aussi et je les appelle les beignets boules de Berlin lol. Les Berliner.
    Bises

  2. ils sont juste magnifique tes beignets !

  3. Emy

    Ils sont superbes ces beignets, je vais surement en faire aussi, on adore ça à la maison !

  4. hmmmm j’adore les beignets et les tiens sont sublimes bravo

  5. Super appétissants tes beignets!!!

  6. Olala qu’ils ont l’air booons! Je peux en avoir un? 😉

  7. Sandra Avril

    Bonsoir. Dans cette recette de beignets, vous parlez de levain. Pouvez-vous me donner les ingrédients de ce levain ? Merci d’avance.

  8. ils ont juste l’air parfaits tes beignets!

  9. waouhhhhces beignets … une pure merveille

  10. léane

    bonsoir et bravo pour votre blog !et vos recettes, j’ai tenté le levain qui à priorise comportait bien, mais un échec total en ce qui concerne la boulange

    1. Flo

      Bonjour Léane et navrée que votre levain n’ai pas fonctionné, un levain débutant à plus de mal à démarrer qu’un levain qui a déjà plusieurs années. Le mieux pour commencer avec un levain est d’ajouter un peu de levure fraîche pour vos premiers pains, puis de baisser progressivement le temps que le levain soit plus fort.

  11. Ils sont superbes Flo !
    ça me donne envie de me remettre au levain !
    Je t’embrasse

    1. Flo

      Je suis ravie de te retrouver par ici Sandra ! Si jamais tu as envie d’un peu de levain bien actif, je pourrais t’en donner 😉
      Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *